Quand un artiste « rate son entrée » …