M

Suivez-moi:
In        Fb        

Patrick Dupont, Etoile.

Patrick Dupont, Etoile.

Cette biographie trône depuis sa sortie dans ma bibliothèque, car je lui voue une admiration sans limite.
Depuis toujours, il fît rêver mes chaussons.

L’avoir vu danser à l’Opera, reste à ce jour l’une de mes émotions artistiques les plus fortes.
Et l’avoir rencontré, des années plus tard, dans un état de précarité extrème, totalement perdu, un soir, dans le dernier métro, alors que nous rentrions de représentation, m’a totalement bouleversée.
Le contraste était incompréhensible, inimaginable.
L’ayant mis dans un taxi, nous sommes restés un long moment sidérés et sans voix.
Les obsèques de ce miracle vivant ont eut lieu hier après midi, en L’église St-Roch à Paris, depuis toujours dédiée aux artistes, dans l’indifférence quasi générale des médias,
et je guette désepérement les restrospectives et les hommages à la hauteur de cette incarnation qu’il était du Dieu de la danse.
Cette fin tragique fût le dernier acte d’un destin fracassé,
d’une descente aux enfers irrémédiable et vertigineuse,
les feux de la rampe qui s’éteignent,
et puis l’oubli.
Et c’est insupportable.

Poste un commentaire: