M

Suivez-moi:
In        Fb        

Marie Trintignant, ni pardon ni oubli

Marie Trintignant, ni pardon ni oubli

Marie Trintignant.
Disparue le 01 août 2003,
succombant à 41 ans aux coups portés par son compagnon Bertrand Cantat.

Ceux qui ont vécu cette tragédie s’en souviennent,
à l’annonce de son décès, c’est, avec le sien, le coeur de la France entière, hébétée, qui s’est arrêté de battre.
Cette photo fut prise en septembre 2000 par le photographe Bruno Cassajus lors d’un festival, à l’occasion d’une projection ou nous présentions « Victoire ou la douleur des femmes », réalisé par sa mère Nadine Trintignant,
que j’ai eu l’immense honneur de tourner avec elles.
Partageant entre autre notre passion pour cet accessoire de mode mythique et incontournable, nous envisagions très sérieusement de fonder le « Club des femmes aux bérets »,
et nous nous en sommes tout naturellement offert un en cadeau de fin de film.
Elle m’en offrit un rouge, porté chaque hiver, et pour elle j’avais choisi un beige.
Aujourd’hui en France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups portés par son conjoint ou son ex conjoint.

Poste un commentaire: