M

Suivez-moi:
In        Fb        

Robert Castel

Robert Castel

Décès ce samedi 5 décembre du comédien, humoriste et musicien né en Algérie, et qui donna toutes ses lettres de noblesse à l’humour et à l’accent pieds-noirs en France,
bien avant la vague « La vérité si je mens! ».

Artiste écléctique, tournant de nombreux films et séries tv,
c’est « La famille Hernandez « , montée au théâtre en 1957 avec sa copine Marthe Villalonga, d’abord en Algérie, puis en métropole, qui fit sa notoriété.
Il éleva d’ailleurs le couscous au rang de plat national avec son célébrissime et mythique « Le Couscous Garbit, c’est bon comme là bas dis! ».
Auteur de nombreux sketchs qu’il joue avec sa compagne Lucette Sahuquet, c’est en 2013 qu’il se raconte, seul, dans un très émouvant one man show « Nostalgérie »,
puis apparait pour la dernière fois dans le film d’Yvan Attal, « Ils sont partout » dans lequel il interprète le père de Danny Boon.
Musicien, comme son père, Lili Labassi, l’un des maîtres du Chaâbi,
il fût même critique musical, et conduisit son groupe El Gousto, composé de musiciens juifs pieds-noirs et arabes algériens jusqu’a la scène de l’Institut du monde arabe en 2016, pour un concert unique de musique judéo-arabo andalouse.
Sa disparition, si injustement passée quasiment sous silence par nos médias nationaux,
trop occupés à comptabiliser les cas de positifs ou les casseurs,
méritait il me semble un hommage.
Dans chacune de ses apparitions cet homme me soufflait un vent de joie de vivre, de tendresse,
d’humour folkrorique dont je suis fan absolue,
et toujours une immense sensibilité.
Il va me manquer.

Post a comment: